photo_titre

 

VICTOR HUGO

HISTOIRE D'UN CRIME

J.-M. Hovasse & G. Rosa

 

Histoire d'un crime est le dernier livre de V. Hugo. D'autres publications suivront jusqu'à sa mort -et encore après- mais ce ne seront pas des oeuvres nouvelles : elles avaient été écrites longtemps auparavant. Celle-ci également, en partie. Hugo l'avait entreprise dès les premiers jours de son exil pour témoigner de la contre-insurrection par laquelle les républicains, et lui-même, s'étaient opposés au coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851. En 1877, Hugo reprend le livre, le corrige, le complète et le publie à la hâte pour faire pièce au coup d'Etat, légal cette fois, entrepris contre la République par le maréchal Mac-Mahon avec l'appui de la droite parlementaire. Il eut alors un immense succès, oublié aujourd'hui -peut-être à tort.

 

Cette édition donne accès à Histoire d'un crime sous trois modes.

 

Pour la lecture suivie, le mode « Texte nu » donne l'oeuvre sous trois formes, toutes trois offrant un aspect aussi proche que possible des éditions du temps. D'une part le texte tel que Hugo le laisse lorsqu'il abandonne, en 1852, la rédaction de ce livre pour en écrire un autre, Napoléon le Petit. D'autre part le texte de l'édition originale. Enfin, celui que nous avons établi, précédé de la préface de Jean-Marc Hovasse.

 

Le mode « édition savante » est destiné à une lecture plus attentive, voire aux spécialistes : sa présentation permet la « navigation » entre le texte et son annotation (notes proprement dites et index des noms propres).

 

La genèse du texte et les données de son établissement sont l'objet du mode "édition critique"; il procure les états successifs du texte réunis dans un tabeau permettant leur confrontation pour chaque chapitre, la description du manuscrit et celle de sa copie corrigée par Hugo, le détail enfin des données prises en compte pour établir le texte. Une notice précise les régles d'établissement du texte et tire les conclusions de l'étude de sa genèse.

 

Cette édition est complétée d'un album réunissant les illustrations de l'édition E. Hugues de 1879. En annexe, quatre gravures de François Flameng.