Ce catalogue ne se limite pas à la correspondance de Hugo stricto sensu, mais englobe celle de la famille ou de proches et aussi d'autres textes lorsqu'ils concernent directement Victor Hugo et sont importants. Sa consultation en est compliquée puisque le nom de Hugo ne vient pas automatiquement en expéditeur ou en destinataires. De là le dispositif adopté.

 

CORRESPONDANTS

Il fournit d'abord la liste de toutes les personnes impliquées avec le nombre de lettres reçues ou envoyées et les noms des expéditeurs ou des destinataires. On voit ainsi, par exemple, qu'il n'existe, du moins ici, aucune lettre de Hugo à Blanche Lanvin et seulement une à son père, une autre à sa mère.
De là, on ira en "Interrogation" pour en savoir plus. Cette liste permet aussi de recueillir, par copier-coller, le nom exact des personnes à inscrire en "Auteur" ou "Destinataire" lors d'une interrogation.

 

INTERROGATIONS

Toutes les réponses aux interrogations sont classées par ordre chronologique.

Toutes les interrogations peuvent être limitées à une date unique ou à une plage entre deux dates. Par défaut, la réponse donne les textes compris entre le 1er janvier 1753 et 31 décembre 1885. Si ce critère chronologique ne se complète d'aucun autre critère, il suffira de laisser vierges les champs "Auteur" et "Destinataire" dans l'un ou l'autre des deux modes d'interrogation: simple ou détaillée.

 

L'interrogation simple délivre, avec ou sans bornes de date, les références de toutes les lettres d'un correspondant, qu'il en soit l'auteur ou le destinataire. "Baudelaire" renverra aux 19 lettres qu'il a reçues ou envoyées.

 

L'interrogation détaillée permet -avec ou sans restriction chronologique- de mettre en jeu les noms de l'expéditeur et du correspondant. Sous deux modes.

1. L'identification de l'expéditeur conduit aux lettres qu'il a envoyées, celle du destinataire aux lettres qu'il a reçues. "Baudelaire - VH" donne les deux lettres envoyées par Baudelaire à Hugo; "VH - Baudelaire" les 10 que l'auteur des Contemplations a adressées à celui des Fleurs du mal. Lorsque l'un de ces deux champs est vide, la réponse inclut tous les noms possibles. La question: "Baudelaire -    " , a pour réponse les 8 lettres envoyées à Hugo ou sa femme, à A. Fraisse, E. Crépet, Sainte-Beuve et à sa mère; la question "    - VH" fait venir les 3873 lettres reçues par Hugo ici cataloguées (au 22 avril 2022).

2. Le second mode fait l'économie de l'une des deux interrogations nécessaires dans le premier mode pour connaître la totalité des échanges entre deux correspondants. "Baudelaire - VH" donnera ici le même résultat que "VH - Baudelaire": les 12 lettres échangées, inégalement, entre les deux poètes. Avec ce second avantage qu'elles sont ensemble classées par ordre chronologique.

 

SOURCES

"Sources" fournit la liste d'une part des détenteurs des manuscrits, d'autre part des publications contenant les lettres recensées. Cette dernière n'est pas elle-même interrogeable, pour des raisons matérielles. En revanche ont peut savoir quels manuscrits sont aux mains de telle institution - ou ont été jusqu'à leur vente dans celles de tel collectionneur. On constate l'extrême dispersion des lettres de Hugo -absolument contraire à sa volonté testamentaire. Sur la douzaine de milliers de lettres cataloguées, 2600 sont à la BNF, à peine moins, à la Maison de la place des Voges qui, héritière de la collection de Paul Meurice et de bien d'autres donations et ayant aussi fait de nombreuses acquisition, réunissait dans ses collections, au dire de S. Gaudon (Maison de Victor Hugo - Guide, Paris Musées, 2009) environ 1500 lettres de Hugo et 20 000 de ses correspondants.